Assemblage typique d'une fuste

Ces maisons sont faites selon une méthode artisanale de construction en bois bruts consistant à empiler des « fûts » ou troncs d'arbre pour réaliser des « fustes ». Les troncs, juste écorcés et gardant donc leur aspect naturel, sont parfaitement ajustés les uns sur les autres et emboîtés aux angles au moyen d'entailles autobloquantes.

La simplicité symbolise la construction en fuste qui ne requiert que l'homme, son savoir faire et quelques outils pour prendre forme et l'on voit bien qu'à bien des égards les fustes sont des maisons d'avenir .

Un confort thermique exceptionnel

Fuste sous la neige

Les gens habitant dans une fuste vous diront que ces maisons se chauffent très facilement : le bois massif de forte section possède des propriétés thermiques remarquables qui permettent de ne pas doubler les murs avec un quelconque isolant supplémentaire.

Une maison saine et naturelle où on ne ressent jamais d'humidité

Intérieur d'une fuste: une ambiance saine

La mise en œuvre d'un matériau mono-mur (l'arbre juste écorcé et entaillé) permet la fabrication de bâtiments favorables à la vie dans lesquels la respiration et le bien-être sont immédiatement améliorés. Cette technique diffère donc radicalement d'autres modes constructifs consistant à juxtaposer plusieurs matériaux industriels parfois diffuseurs de poussières ou d'émanations toxiques pour l'organisme. De plus ce matériau perspirant est un excellent régulateur d'hygrométrie : naturellement perméable, il va gérer tout seul les échanges avec l'extérieur !

Une maison antisismique

Le système d'assemblage des fûts de bois par entailles autobloquantes confère à la construction à la fois une solidité et une « souplesse »  ou « élasticité » permettant de tolérer d'éventuels mouvements du sous-sol.

Une maison anti-feu

Contrairement à toutes les idées reçues, la fuste offre une résistance au feu bien supérieure à celle des autres types de constructions. En effet, une pièce de bois de forte section soumise au feu va brûler rapidement à la périphérie puis charbonner ensuite sur une couche mince avant de s'éteindre ou de brûler très lentement : c'est un matériau coupe-feu. En cas d'incendie, les pompiers ont donc le temps d'intervenir dans de bonnes conditions et la maison est récupérable.

Une maison hautement écologique

Tout comme le vélo, la fuste est hautement écologique...

A une époque où il est urgent de se préoccuper de préservation de l'environnement, certaines mesures ont été prises dans le domaine de la construction pour faire des économies d'énergie (RT 2012) mais il faut aller encore plus loin dans ce sens en prenant en compte le seul critère qui dresse un véritable bilan écologique d'une maison : le bilan carbone.

Il s'agit d'une synthèse intégrant à la fois les dépenses d'énergie de consommation courante sur une longue période et l'énergie grise totale pour réaliser ces constructions exprimée dans une unité cohérente permettant de faire des comparaisons : la tonne équivalent carbone.

Pour une construction, le BC doit intégrer :

  1. Le carbone stocké dans les murs ainsi que celui émis dans le transport et la mise en œuvre du bois.
  2. Le carbone émis sur une période de 60 ans pour le chauffage et la consommation courante.

Or des calculs ont été faits qui montrent que le bilan carbone d'une fuste sur 60 ans est un bilan carbone neutre ! Quel autre type de construction peut soutenir cette comparaison ?